A chaque danse son chausson

Quand on pense à la danse, on pense immédiatement à la danse classique. Mais la danse existe partout, chez tous les peuples, et depuis toujours. Bien entendu, les pratiques de ce sport ont évolué. Les danseurs ont aujourd’hui adopté plusieurs gammes d’articles conçus pour améliorer leurs performances. Parmi eux, on compte le justaucorps, le tutu, les collants, mais aussi et surtout les chaussons de danse qui existent dans une incroyable déclinaison : des pointes, aux demi-pointes, en passant par les claquettes.

Le chausson de danse classique le plus connu : les pointes

Existant depuis le début du XIXe siècle, les pointes sont les plus célèbres des chaussons de danse. Les semelles de ces chaussons sont renforcées. C’est à partir des demi-pointes que s’est développée une technique de danse sur l’extrémité du chausson.

Utilisées dans la plupart des ballets de danse classiques, elles donnent une allure gracieuse à la ballerine qui semble flotter dans les airs. Contrairement aux demi-pointes, qui sont aussi appelés chaussons « plats », la danse avec des pointes est une pratique complexe qui implique de danser sur l’extrémité du chausson.

chausson

Avec le tutu et le justaucorps, les pointes font partie des indispensables des danseurs.

Il est vrai que le fait de porter des chaussons de la sorte peut vite s’avérer douloureux, en particulier pour les pieds, si l’on y est pas encore habitué.  Heureusement, des accessoires ont été conçus pour limiter la pression exercée sur les orteils. Ainsi, de nombreuses danseuses équipent leurs pointes d’embouts en silicone et en tissu. Il est aussi possible d’ajouter des éléments décoratifs comme des rubans en satin qui permettront aussi d’ajuster parfaitement le chausson aux pieds.

Pour commencer dans la danse classique : les chaussons dits « demi-pointes »

Les demi-pointes se distinguent des pointes en cela qu’elles ne sont pas dures et ne permettent donc pas d’élever la danseuse. Elles sont utilisées en danse classique mais aussi pour le modern jazz. C’est le modèle le plus répandu car il est moins douloureux que les demi-pointes.

Ces chaussons sont disponibles en différent coloris : en rose, en noir ou en blanc, et dans différentes matières : tissu satin et cuir principalement. Nombreuses sont les danseuses qui aiment accessoiriser leurs demi-pointes. Elles cousent ainsi des élastiques à leurs chaussons pour qu’ils soient bien ajustés. Bien souvent, elles assortissent la couleur de leurs collants à celle de leurs demi-pointes (http://www.dansea.fr/chaussons-danse/demi-pointes.html ).

Pour les danseurs de jazz : des chaussons de danse adaptés

Les danseurs de jazz ont eux aussi droit à leur chausson. La plupart des marques comme Repetto et Bloch s’y sont mis. Les danseurs de jazz et de hip-hop découvriront une large gamme de modèles. Certains ressemblent à des chaussons, d’autres à des bottines, et d’autres franchement à des baskets.

En général, les chaussons de jazz sont conçus en cuir, de façon à optimiser la respiration du pied et à assurer une certaine souplesse pour les mouvements de danse.
Tout comme en danse classique, le choix du chausson est primordial. En jazz, l’ensemble de la charge supportée par les chaussons de danse est équitablement réparti entre ses différentes parties et, s’ils sont trop grands, elle se retrouve reportée sur la seule plateforme. Si vous pratiquez ce sport à haut niveau, je vous conseille de choisir un chausson comportant un talon qui amortira les mouvements. De même, pour des mouvements parfaitement réalisés, une bi semelle est préférable.

Les claquettes : des chaussons de danse pour les amateurs de tap dance

Les claquettes sont adaptées à des danses plus rythmées et surtout plus bruyantes. Vous vous demandez sûrement d’où vient leur bruit si symptomatique ? Cela provient des fers placés sous la plante et sous le talon. Parfois des plaques résonnantes sont placées sous les fers.

Il existe plusieurs types selon le niveau: pour les débutant (e)s et pour les danseurs expérimentés ; ainsi que selon la danse que vous souhaitez pratiquer : les traditionnelles claquettes américaines, et les claquettes irlandaises avec leur sabot et leur talon en résine. De nombreuses marques telles que Merlet et Sansha proposent des claquettes.

De manière générale une bonne paire de claquettes doit bien tenir les pieds (de préférence à lacets ou à brides si les chaussures enveloppent bien le pied), son talon ne doit pas être trop haut et plat. Le mieux est de les essayez de façon à vérifier qu’elles ne taillent pas trop justes ou trop large.  Attention, sachez qu’il est normal que la semelle et le cuir ne soient pas trop souples. Les claquettes sont toujours un peu rigides. Plus elles seront dures, plus le son sera fort.

Et si vous êtes plutôt sport nautiques, lisez mon article sur les sports nautiques tendances.

One Response
  1. Ines

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *